Concilier vie familiale et engagement politique

Home / Concilier vie familiale et engagement politique
Concilier vie familiale et engagement politique

Concilier vie familiale et Conseil communal de Bussigny, rembourser le service de babysitting aux membres du Conseil pendant les activités liées à un engagement au sein du Conseil communal.

Concilier vie familiale et engagement politique est un exercice très difficile pour les élu(e)s avec des jeunes enfants. Combien de fois avons-nous entendu, en essayant de motiver des personnes à s’engager, que cela leur était impossible en raison de la garde de Jeurs enfants. Aujourd’hui, non seulement les familles monoparentales sont de plus en plus nombreuses et les conditions de travail font aussi que les parents ne sont plus aussi disponibles qu’autrefois pour garder leurs enfants, tout comme la famille dite « proche », comme les grands-parents, oncles et tantes, neveux et nièces … qui ont eux-mêmes Jeurs occupations et/ou habitent dans une autre région.
De plus, de nombreux jeunes de la commune cherchent une première expérience professionnelle et un moyen de se faire un peu d’argent au travers du babysitting.
Pour que notre Conseil soit accessible à l’ensemble de la population, il convient de proposer une solution pour la garde des enfants des membres et ce, pour toutes activités en lien avec un engagement au sein du Conseil communal. La volonté de s’engager ne devrait pas être freinée par les raisons évoquées. La solution à cette problématique est le remboursement des frais de babysitting, service que de nombreux jeunes de notre commune proposent. Cette prise en charge permettrait de soulager les conseillères et conseillers communaux pris de court suite au récent changement de jour de nos séances de conseil communal.

Selon certains chiffres, ce seraient 12 conseillères/conseil/ers concernés par ce service. Avec en moyenne 12 séances par année, au tarif de Fr. 4.- (tarif Croix-Rouge), on estimerait Je coût à env. Fr. 6’500, – par année. Ce serait le coût pour que notre Conseil soit le plus inclusif possible
C’est pourquoi M. Raccaud et consorts demande à la Municipalité d’étudier l’opportunité de prendre en charge les frais de garde des enfants pendant les activités liées à un engagement au sein du Conseil communal, au travers d’un règlement d’application qui fixe les modalités pratiques. En acceptant ce postulat, nous donnons un signal positif aux jeunes concitoyennes et concitoyens, en enlevant les raisons de ne pas s’engager en période de recrutement et en offrant des possibilités de garde des enfants aux membres de ce Conseil.