Le PSIG s’oppose à la 5G à Bussigny

Home / Nouveautés / Le PSIG s’oppose à la 5G à Bussigny

Le PSIG s’oppose à la 5G à Bussigny

Le PSIG s’oppose à la 5G à Bussigny

Des Bussignolais s’opposent à une future antenne 5G à proximité d’une garderie et de deux bâtiments scolaires.

Le PSIG déposera le vendredi 20 mars à 8h à la municipalité les lettres d’opposition récoltées concernant la mise à l’enquête de la transformation d’une antenne de téléphonie mobile. Cette modification conduirait à l’émission de la 5G à 20m de la garderie de l’Ile aux oiseaux, et à moins de 100m des bâtiments scolaires de Vuette et de Roséaz.

Les arguments soutenus par les opposants sont certes en lien avec les risques des émissions sur la santé et sur le vivant, mais aussi avec le problème majeur de la pollution numérique engendré par la 5G.

Les opposants sont également outrés de voir, alors qu’il y a un moratoire sur la 5G dans le canton de Vaud, la façon dont les opérateurs essaient de détourner la loi en proposant des modifications sans les nommer qui leur permettront à distance d’activer les antennes 5G sans que ni les populations, ni les municipalités ne soient mises au courant.

Les opposants proposent également à la municipalité de demander des garanties aux opérateurs sur la prise en charge des dommages sur la santé des habitants au travers d’un certificat d’assurance couvrant de tels dommages. Leur refus démontrerait leur propre incertitude sur les effets néfastes de la 5G et devrait naturellement conduire à l’interdiction de l’utilisation de la 5G selon le principe de précaution.